Nouvelles

Presque 20 000 visiteurs pour le 40e Salon du livre de l’Estrie

15 octobre 2018

Sherbrooke, 14 octobre 2018– Le 40eSalon du livre de l’Estrie (SLE), qui a eu lieu du 11 au 14 octobre 2018 au Centre de foires de Sherbrooke, vient tout juste de prendre fin. Une édition offrant une programmation musclée et audacieuse, qui a su ravir près de 20 000 personnes avec ses 16 069 visiteurs au salon et ses 3540 participants à la Virée au Centro, dans les écoles, les CPE et les bibliothèques.

« L’ensemble de l’équipe est satisfait de l’édition. Les partenaires, auteurs et éditeurs étaient au rendez-vous. Nous avons été choyés d’avoir comme première maison d’édition à l’honneur Mémoire d’encrier, et ses auteurs, dont Joséphine Bacon et Jean-François Létourneau. », soulignait Émilie Pinard, la directrice générale du Salon.

Aux dires de Normand Baillargeon, le président d’honneur de cette 40eédition, les Estriens ont raison d’aimer leur salon comme ils le font. D’une part, parce que le SLE est un salon à échelle humaine. D’autre part, parce que les activités offertes sont nombreuses et originales. « La force du SLE, c’est d’offrir au public des activités qui sortent des sentiers battus, qui éveillent la curiosité, qui poussent à la découverte. Et tout ça, dans le plaisir. »

Avec un thème comme « J’aime mon salon », comment ne pas avoir du plaisir? Et de l’amour et du plaisir, il y en a eu! Entre autres durant ces quelques moments forts : le thé littéraire avec Louise Portal, Francine Ruel et Marcel Sabourin, l’entretien sur la vérité entre Normand Baillargeon, Alain Vadeboncoeur et Véronique Grenier, la rencontre du public avec les auteures et les actrices de la série Yamaska, ainsi qu’à l’activité « la BD en 3D ».

Concernant cette belle affluence, Stéphane Rivard, de l’Association des libraires du Québec, abonde dans le même sens : «C’est notre deuxième année comme exposant au SLE. Et sérieusement, on a noté une nette augmentation de l’achalandage. C’est fou!»

L’auteur Patrick Senécal est d’accord avec lui : « Je n’avais jamais vu autant de monde au SLE! J’ai signé et vendu plus de livres que jamais! » dit-il, à la fois surpris et enchanté. Pour sa part, la poétesse Hélène Dorion applaudit la rigueur et la qualité de la programmation. « On sent vraiment qu’ici, en Estrie, le salon se veut un passeur de culture et non seulement une foire où l’on vend des livres. On sent que l’équipe a compris l’importance du rôle éducatif que joue un salon du livre dans une société. »

Une équipe qui serait incomplète, bien sûr, sans ses bénévoles. « J’ai des bénévoles qui en sont à leur 30eannée de service, souligne Lucie Beaudoin, la responsable de l’équipe bénévole depuis 7 ans. Mais ce qui est encore plus exceptionnel, poursuit-elle, c’est la volonté et le plaisir que ces gens ont à offrir de leur temps. On sent vraiment qu’ils ont à cœur leur salon, tout comme ils ont à cœur le désir de l’améliorer. »

Réginal Audy, un citoyen de Bury qui visite de nombreux salons du livre en compagnie de sa femme Nancy Reid, auteure de romans d’époque, est bien placé pour dire que leSalon du livre de l’Estrie a un petit quelque chose d’attachant que d’autres salons n’ont pas. « Ici, il y a une chaleur qu’on ne retrouve pas ailleurs… en tout cas, il y a vraiment une belle affluence! »

Il n’y a pas de doute : la 40eédition du Salon du livre de l’Estrie fut un immense succès. L’amour entre les Estriens et leur salon est donc loin d’être une fiction. Un amour qu’on ne peut souhaiter que plus beau et plus fort l’an prochain!

Merci à nos principaux partenaires :

Rédaction : Catherine Courchesne

-30-

Source :

Marie-Eve Cardin, responsable des communications et de la programmation

Salon du livre de l’Estrie

819 446-6111 | communications@salondulivredelestrie.com